• 1 octobre 2022 7h56

Privatisations : une perversion rampante au détriment du bien commun

Ce 8 Mai 2021, presque 76 ans après la nationalisation des grandes infrastructures françaises par le Conseil National de la Résistance, les citoyens s’organisent pour protester contre les privatisations des services publics français.


C’est à proximité du barrage de Serre-Ponçon (05) que notre équipe est allée retrouver les militants du bien commun et de la protection du service public lors de la seconde édition de cette journée nationale contre les privatisations.
Hier les autoroutes, le rail, l’eau, les banques, la monnaie, aujourd’hui les barrages hydroélectriques et les routes nationales.


En cette ère de troubles, les services publics révèlent toute leur utilité et surtout leur nécessité. Souvent qualifiés de « richesse des pauvres », ils suscitent une forte mobilisation, empreinte d’union et de convergence, mélangeant à la fois Gilets Jaunes, collectifs climat, Syndicats et représentants de partis politiques.


La réputation des privatisations n’étant plus à faire, toujours moins de moyens humains pour toujours plus de dividendes à distribuer, les militants dressent un bilan accablant et sans appel sur les conséquences des volontés politiques libérales de ces dernières décennies.


Qu’il s’agisse de la déstructuration des services publics ou de la baisse des moyens affectés, les motifs invoqués sont invariablement les mêmes, « économies budgétaires », « austérité », « baisse des déficits », « rentabilité », « objectifs »…


Alors même que l’économie financière et capitaliste ne s’est jamais aussi bien portée, que l’optimisation et l’évasion fiscale appauvrit toujours davantage l’Etat et les territoires, des voix s’élèvent pour dénoncer la démagogie des discours et l’incurie des décisions gouvernementales.


« Lorsque tout sera privé, nous seront privés de tout », un slogan qui en dit long et un phénomène dont les citoyens subissent les effets à chaque instant aujourd’hui.


Notre équipe RSI Média était présente pour vous rapporter ces images. Retrouver dans ce reportage de 25 minutes les explications, les ressentis, les coups de gueules de citoyens qui n’ont pas l’intention d’abandonner le bien commun au profit du grand capital.


Eric Morin
Pour RSI Média


Retrouvez nous également sur :
Facebook : https://www.facebook.com/rsi.media
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCHey5qoHEmG9tImF4D8ql7w
Twitter : https://twitter.com/rsi_media